Sciences
Revivez le vol du new shepard
Blue Origin
"Le New Shepard a volé jusqu'à 107 kilomètres d'altitude offrant aux quatre passagers un spectacle comparable à celui réalisé par le SpaceShipTwo de Virgin Galactic qui a volé 20 kilomètres plus bas ! Mais, et cela pourrait devenir deux atouts majeurs pour Blue Origin, la période d'apesanteur est plus longue pour les passagers du New Shepard et ils sont reconnus comme astronautes par la Fédération aéronautique internationale, contrairement à ceux du SpaceShipTwo qui sont classés « astronautes » seulement par les États-Unis."
Sans surprise, osons le dire, ce premier vol habité du New Shepard s'est très bien déroulé.
Bref, le vol de 10 minutes et 10 secondes, du décollage à l'atterrissage, a été parfait.
Des passagers heureux !
"Quant à Wally Funk, devenue l'astronaute la plus âgée, elle a « aimé chaque minute passée dans l'espace » et aurait « juste aimé que ça dure plus longtemps », et a déclaré « être impatiente d'y retourner »."
En montant plus haut que le SpaceShipTwo de Virgin Galactic, environ 20 kilomètres de plus, le New Shepard est resté plus longtemps en apesanteur, ce qui n'est pas seulement attrayant pour les passagers.
Le pari gagnant de Blue Origin par rapport à Virgin Galactic
Swipe up to watch the video
L'autre aspect que tient à mettre en avant Jeff Bezos par rapport à l'avion suborbital de Virgin Galactic, c'est que le New Shepard dépasse les 100 kilomètres d'altitude, seule frontière reconnue par la Fédération aéronautique internationale (FAI).
D'un point de vue commercial, la situation n'est évidemment pas tenable pour Virgin Galactic qui pourrait être contrainte d'abandonner le SpaceShipTwo au profit d'un autre véhicule.
Enfin, quelques heures après le retour sur la terre ferme du New Shepard, Blue Origin a annoncé préparer deux autres vols avec équipage cette année et qu'elle prévoyait de nombreux autres vols habités dans le courant de l'année 2022, sans préciser le nombre ni le prix du billet, estimé entre 200 et 250.000 dollars.