Planète
Découverte de la plus ancienne sépulture humaine en Afrique
Au Kenya, des chercheurs ont excavé un jeune enfant. Très jeune, puisque âgé de trois ans, mais témoignant de la plus ancienne sépulture du continent africain. Une première en Afrique de l'Est.
Mtoto est la plus ancienne personne découverte dans une sépulture en Afrique.
Cet enfant aurait vécu il y a environ 78.000 ans, durant l'âge de pierre moyen.
Non seulement son jeune corps était enveloppé d'un linceul, mais il était disposé dans une position recroquevillée, sa tête reposant sur un support.
Probablement complexe, plaide les scientifiques, et sollicitant la participation de plusieurs membres de la communauté.
Voici la sépulture de Mtoto, au Kenya, ainsi qu'une reconstruction 3D de sa disposition, accompagnée d'une reconstruction artistique. © María Martinón-Torres et al., Nature
À cette époque, l'inhumation des morts est un comportement partagé entre les populations africaines et les populations eurasiennes.
Mystère levé, mystère reste entier
Le fossile de Mtoto rejoint seulement deux individus : un autre enfant, égyptien, daté de quelque 68.000 ans, et un nourrisson d'Afrique du Sud dont l'estimation de l'âge s'avère délicate.
Ces fossiles soulignent le soin apporté aux jeunes humains, morts prématurément.
Mais ils mettent aussi en évidence la difficulté de dégoter des sépultures humaines, de cette période, en Afrique.
De là, les chercheurs soulèvent plusieurs hypothèses.