Sciences
Le soleil artificiel chinois bat son record de température
Fusion nucléaire
En décembre dernier, un tokamak chinois à peine allumé, le HL-2M, avait atteint les 150 millions de degrés Celsius. Ce vendredi 28 mai, un autre tokamak chinois, l'Experimental Advanced Superconducting Tokamak (East) a fait mieux. Il a atteint 160 millions de degrés Celsius. Mais il a surtout réussi à maintenir son plasma à une température de plus de 120 millions de degrés Celsius pendant 101 secondes.
Un tokamak -- l'acronyme vient du russe --, c'est un engin imaginé par les physiciens pour produire de l'énergie par fusion nucléaire.
Les chercheurs qui travaillent sur le tokamak chinois sont enthousiastes.
Encore du travail avant de pouvoir produire de l’électricité
Rappelons que le tokamak East est l'un des engins satellites du projet de réacteur thermonucléaire expérimental international, le projet Iter.