Journée mondiale de l'océan
Planète
Plongez dans les spots foisonnant de biodiversité de raja ampat
"Après la première immersion au cœur de la Papouasie occidentale dans les îles de Raja Ampat, continuons à découvrir une faune aquatique hors du commun, les plus beaux chefs-d'œuvre que notre planète Terre puisse offrir ! Raja Ampat, c'est un océan débordant de vie, de couleurs et de formes, une biodiversité à couper le souffle. La succession des rencontres et des émerveillements émanant de cet éden ont inspiré la formule suivante qui est la plus juste et la plus concise pour décrire ce lieu : « Raja Ampat, un arc-en-ciel de biodiversité ». Merci à Gabriel Barathieu, pour ces deux fabuleux reportages, ces photos extraordinaires, et ces sublimes plongées virtuelles."
"« Melyssa Garden »Au petit matin, nous arrivons tout près du site de plongée « Melyssa Garden » dont la réputation nous promet de somptueux décors aquatiques."
Cet endroit est un des nombreux récifs frangeants qui entourent les îles de Raja Ampat.
Des tortues vertes (Chelonia mydas) broutent paisiblement les minuscules algues poussant au milieu des colonies de coraux.
Photo en contre-jour prise sous le ponton de Sauwandarek qui est devenu un refuge pour les poissons de récif. © Gabriel Barathieu, tous droits réservés
Le ponton abrite une multitude de poissons, en banc ou solitaire.
En parfaite harmonie, la vie sauvage reprend gentiment ses droits sur les constructions humaines.
Une loche lancélolé (Epinephelus lanceolatus) d’environ deux mètres de longueur rencontrée dans moins de 15 mètres de profondeur. © Gabriel Barathieu, tous droits réservés
Les tortues imbriquées (Eretmochelys imbricata) s'attaquent aux éponges et aux méduses qui vagabondent dans ces eaux poissonneuses.
À quelques mètres de là, escortée par ses fidèles caranges royales d'un jaune vif, une loche géante avoisinant les deux mètres de longueur se repose dans une des nombreuses crevasses du récif.
Bénitier géant (Tridacna gigas) de plus d’un mètre de longueur. © Gabriel Barathieu, tous droits réservés
Le récif de nuit
Une fois le soleil disparu sous l'horizon, les éphémères lumières crépusculaires aux subtiles nuances colorent le ciel de multiples teintes pastel.
Ces couleurs, se reflétant à la surface, lissent des eaux de Raja Ampat, encouragent l'obscurité à déployer son manteau sur les magnifiques paysages sous-marins des récifs coralliens.
À l'abri dans son trou, inatteignable par les requins tournant dans l'obscurité aux abords du récif, un mérou se fait toiletter par une grande crevette nettoyeuse (Stenopus hispidus) qui n'hésite pas à s'agripper sur sa tête. © Gabriel Barathieu, tous droits réservés
Toutes les cachettes sont bonnes à prendre afin de passer la nuit en sécurité.
Composé de calamars, poulpes et autres seiches, ces animaux sortent la nuit venue.
À gauche, focus sur l'œil d'une seiche et à droite, focus sur un œil de poisson-perroquet (Papagaio vulgar). © Gabriel Barathieu, tous droits réservés
Aussi voraces que fascinants, ces extraordinaires prédateurs sont pourvus d'armes des plus sophistiquées du règne animal.
Des céphalopodes, autres que les seiches, sortent aussi la nuit pour chasser.
Constamment à l'affût, ils capturent une proie qui a le malheur de passer trop près de leurs tentacules en un éclair de seconde.
La nuit, les crinoïdes s'ouvrent et s'épanouissent dans l'obscurité.
Le mimétisme qu'elles ont adopté pour se rendre invisibles donne beaucoup de mal à quiconque souhaite en photographier une.
Complètement immobile, ce camouflage le rend pratiquement invisible au sein du récif.
Nageur plus lent que les autres espèces apparentées, il est solitaire et passe la majeure partie de la journée allongé immobile à l'intérieur de grottes sous des rebords avec sa queue enroulée.
Les mangroves, des lieux essentiels et hautement riches en biodiversité.
La mangrove
Les mangroves ont besoin d'une eau calme, dénuée de houle pour se développer.
Les palétuviers étant la base de ces écosystèmes uniques, particulièrement autour de leurs systèmes racinaires complexes, sont les hôtes d'innombrables algues, bernacles, huîtres, éponges et cnidaires.
Dans une eau parfaitement claire, les coraux et les petits poissons de récif côtoient les racines, les branches et les feuilles des palétuviers.
Le miroir d'eau formé par la surface parfaitement lisse donne l'impression aux orphies de voler dans le ciel et entre les branches des arbres.
« Cape Kri »
Le légendaire banc de gaterins de Cape Kri est un incontournable de Raja Ampat.
Tout au long de l'année, ces poissons restent toujours au même endroit.
Cette formation en rang serré, très compacte, a pour objectif de paraître plus gros et de simuler un seul et même individu pour dissuader les prédateurs de s'attaquer au banc.
Au-dessus des gaterins, un autre banc de poissons est en formation, ce sont des vivaneaux pagaie (Lutjanus gibbus) d'un rouge vif qui contraste avec le bleu profond.