Le monde d'après » : est-il possible de recréer des dinosaures et est-ce une bonne idée ?Le monde d'après » : est-il possible de recréer des dinosaures et est-ce une bonne idée ?Diagonal_lineDiagonal_line
Planète

Le monde d'après » : est-il possible de recréer des dinosaures et est-ce une bonne idée ?

« Jurassic World
Alors que le dernier volet de Jurassic World s'apprête à se dévoiler au monde, Futura revient sur la base de tous les films de la saga Jurassic Park : ressusciter les dinosaures. Serait-ce une bonne idée ou une mauvaise ?
À partir du sang d'un moustique dans lequel se trouvait de l'ADN conservé de dinosaure, des chercheurs recréent un dinosaure.
Swipe up to watch the video
Si les films de la saga laissent à penser que les dinosaures n'auraient qu'une seule chose en tête, dévorer les humains, il n'en est rien !
Non, les dinosaures ne voudraient pas éradiquer l’humanité
Ces ancêtres de nos oiseaux actuels étaient en fait des animaux sociaux, comme l'expliquait à Futura dans un précédent article le paléontologue Jack Horner qui a inspiré le personnage d'Alan Grant dans Jurassic Park.
Selon lui, si on devait les ramener parmi nous, "« ils seraient comme des animaux domestiques."
Pas sûr, car il leur faudrait s'adapter aux conditions climatiques actuelles, et à une biodiversité bien plus fournie qu'à leur époque.
Une prouesse imaginable dans un futur pas si proche que ça
En 2020, Jack Horner estimait qu'il faudrait attendre 2025 pour voir les premiers dinosaures recréés.
De plus, l'information génétique devient illisible après 1,5 million d'années.
Reste la possibilité de les créer à partir d'espèces existantes : par des modifications génétiques.
C'est ainsi qu'est né le projet de Chickenosaurus ou son équivalent français pouletosaure.
Swipe up to watch the video
Recréer des espèces récemment disparues ?
Compte tenu de la durée de vie de l'ADN, quitte à tenter de recréer une espèce, autant en viser une plus récente.
Éteints il y a plusieurs milliers d'années selon les sous-espèces de mammouth, des biologistes prévoient d'utiliser les ciseaux moléculaires de CRISPR-Cas9, en introduisant dans de l'ADN d'éléphant d'Asie des éléments d'ADN de mammouth laineux.
"Quel que soit le processus utilisé, effectuer une « dé-extinction" » pose des problèmes d'éthique, et soulève de nombreuses questions.
D'abord, car le choix de l'espèce à ressusciter nécessite des arguments scientifiques, qui bien souvent manquent à l'appel.
Votre père est un grand passionné des Sciences et des découvertes insolites ?
Offre spéciale : -20% de réduction sur le Mag Futura