Les sols contenant plus de champignons peuvent stocker plus de carbone
Planète
Les sols constituent le plus vaste des puits de carbone au monde. Mais les scientifiques craignent que le réchauffement climatique anthropique ne vienne bouleverser un mécanisme pourtant bien rodé. Ils cherchent à en savoir plus. Une équipe met aujourd'hui en avant le rôle majeur que pourraient jouer les champignons en la matière.
Dans les sols, il se cache beaucoup de carbone.
Menaçant d'aggraver un peu plus le réchauffement climatique anthropique.
D'autant plus que les chercheurs envisagent qu'une hausse des températures pourrait entraîner une véritable explosion de la démographie de ces microbes.
Un peu plus encore et ils seront contraints de puiser dans des réserves de carbone plus anciennes.
Une collaboration champignons/bactéries
Une équipe de l’université du Massachusetts (États-Unis) s'est penchée sur la question.
Si les bactéries se révèlent être les principaux moteurs de la fabrication du sol, les chercheurs montrent que des sols riches en champignons libèrent moins de CO2 que les autres.
Les secrets du processus n'ont pas encore été percés.
Ces composés pourraient alors fournir aux bactéries des éléments constitutifs avec lesquels ces dernières pourraient produire du sol.
Futura lance son tout premier Magazine papier !
Pour que cette aventure réussisse, Futura a besoin de vous.
Rendez-vous sur Ulule pour soutenir le projet et participer à son lancement.
Alors, prêts à embarquer dans le Mag Futura ?