Santé
Pfizer préconise une 3e dose face au variant Delta
Pfizer/BioNtech préconise une troisième dose de son vaccin pour en augmenter l'efficacité au moment où le très contagieux variant Delta provoque des flambées épidémiques en Asie et en Afrique et fait remonter le nombre de cas en Europe et aux Etats-Unis.
Le variant Delta apparu dans un premier temps en Inde est le plus contagieux répertorié depuis l'apparition de la pandémie début 2020.
La Covid-19 a fait au moins 4.004.966 morts dans le monde depuis son apparition fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 10 h 00 TU.
"L'alliance Pfizer/BioNTech a annoncé prévoir de demander « dans les semaines qui viennent »" l'autorisation pour une troisième dose de son vaccin contre la Covid-19, aux États-Unis et en Europe notamment.
La troisième dose se ferait six mois après la deuxième
"« Des données préliminaires de l'étude montrent qu'une dose de rappel administrée six mois après la seconde dose a un profil de tolérance cohérent, tout en suscitant de hauts niveaux d'anticorps" neutralisants » contre le virus, y compris contre le variant Beta, apparu en Afrique du Sud.
Les autorités sanitaires américaines ont réagi avec circonspection.
"« Les Américains qui ont été entièrement vaccinés n'ont pas besoin d'un rappel à l'heure actuelle »", ont déclaré dans un communiqué commun l'agence américaine des médicaments (FDA) et la principale agence fédérale de santé publique, Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).
À Cuba, un deuxième candidat-vaccin, baptisé Soberana 2, a une efficacité de 91,2 % après l'application de trois doses, a annoncé jeudi le directeur du laboratoire qui l'a développé.
L'Indonésie, quatrième pays le plus peuplé au monde avec près de 270 millions d'habitants, est, elle, confrontée à sa pire vague épidémique depuis le début de la crise, avec des centaines de décès et plus de 30.000 nouveaux cas chaque jour.
L'ivermectine, un médicament utilisé pour traiter les parasitoses comme la gale.
Ailleurs en Asie, le Vietnam a décrété un confinement à Ho Chi Minh-Ville.
La situation est contrastée entre les régions du monde
La Corée du Sud, autrefois considérée comme un modèle face au coronavirus, a signalé jeudi près de 1.300 nouvelles infections, un record depuis le début de la pandémie.
Le gouvernement australien a annoncé qu'il allait envoyer 300.000 doses de vaccin à Sydney, la plus grande ville du pays, qui en est à sa troisième semaine de confinement.
Aux Etats-Unis, où la campagne de vaccination a pourtant été un succès, les cas de Covid-19 augmentent à nouveau, selon les données des autorités sanitaires.
"Le Canada, en revanche, a commencé à assouplir les restrictions de voyage pour ses citoyens, mais les voyageurs étrangers non-vaccinés ne seront pas autorisés à rentrer dans le pays avant « un bon moment »", selon les termes du Premier ministre Justin Trudeau.
"La situation sanitaire est "catastrophique" en Tunisie, qui enregistre ces dernières semaines un nombre record des "contaminations "au Covid-19, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère de la Santé, évoquant l'« effondrement" » du système sanitaire.
Des assouplissements à certains endroits
Le gouvernement chilien a lui annoncé jeudi un assouplissement des restrictions, sans toutefois rouvrir les frontières, alors que 73 % de ses 19 millions d'habitants sont vaccinés.
En Europe, la France rouvre vendredi ses discothèques après environ 16 mois de fermeture, mais le strict protocole sanitaire imposé par le gouvernement a finalement dissuadé la plupart de reprendre leur activité.
"Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes a par ailleurs conseillé aux Français jeudi « d'éviter l'Espagne et le Portugal »" cet été.
Plus de stories