Planète

Un os gravé témoigne du comportement symbolique de Néandertal

Un os gravé datant de 51.000 ans et trouvé dans une ancienne grotte en Allemagne fait voler en éclats l'hypothèse de l'influence directe de l'Homme moderne sur les capacités symboliques de Néandertal.
Le Paléolithique Supérieur en Europe est connu pour ses objets symboliques faits par Homo sapiens et pour l'art pariétal qui orne ses grottes.
Il n'existe aujourd'hui aucun doute pour les paléoanthropologues sur le fait que H. sapiens était capable de divers comportements symboliques à travers l'Europe.
Néandertal possédait des capacités cognitives lui permettant d'utiliser une technologie lithique élaborée, de confectionner des armes en bois et des outils en os.
Les auteurs d'une étude publiée dans Nature Ecology & Evolution ont tout juste analysé un fossile datant de 51.000 ans qui pourrait bien éliminer cette dernière hypothèse.
Néandertal, un artiste autodidacte ?
Sur cette phalange sont gravées six lignes principales formant un motif de cinq chevrons décalés et superposés.
L'analyse microscopique de ces lignes suggère qu'elles ont été réalisées avec plusieurs techniques de gravure.
La microtomographie à rayons X permet d'examiner en détail les lignes gravées sur la phalange de mégacéros. © Leder et al., 2021
La production complexe, l'arrangement systématique et la rareté du mégacéros au nord des Alpes sont des arguments en faveur du fait que ce motif de gravure est le résultat d'un acte intentionnel et qu'il revêt un sens symbolique.
Qu'en est-il donc de l'influence d'H.
Néandertal aurait donc très probablement acquis un comportement symbolique indépendamment d'H.
sapiens et ce dernier ne peut plus être considéré comme le seul facteur explicatif de l'origine des expressions culturelles abstraites de Néandertal : l'influence d'H.
sapiens n'est pas la seule raison pour expliquer que Néandertal ait développé des concepts abstraits et un certain sens artistique.
Plus de stories